Loi d’Ohm

Véritable outil de base de l’électronicien, la loi d’Ohm est utilisée en permanence. Que ce soit lorsque l’on travaille sur la conception d’un nouveau circuit ou lorsque l’on effectue un dépannage. Elle s’énonce très simplement :

Une résistance parcourue par un courant électrique développe, à ces bornes, une différence de potentiel proportionnelle à sa valeur ohmique et au courant la parcourant.

Il suffit donc de retenir que :

U = R x I

Pont diviseur

   Que se passe-t-il lorsque nous alimentons 2 résistances mises en série ? Comment va se répartir la tension aux bornes de nos composants ? Si nous réalisons le montage décrit sur la figure ci-dessous, nous pourrons, à l’aide d’un voltmètre, mesurer la valeur de la tension au centre des résistances.pont diviseur   Si R1 vaut 10 Kohms et R2 vaut 1 Kohms, vous avez une résistance totale de R1+R2 soit 11 Kohms. C’est cette résistance totale qui limitera le courant fournit par la source de tension représentée ici par une batterie de 9 volts. Ce courant vaudra donc 9 volts / 11 Kohms soit 0.818 mA. Suivant la loi d’Ohm, ( U = R x I), la tension développée aux bornes de R1 sera donc de 0.818 mA x 10 Kohms soit 8.181 Volts.

   De manière plus générique, on pourra calculer la tension de sortie d’un pont diviseur grâce à la formule suivante :

Usortie= Ualim*(R1/(R1+R2))

   Si vous réalisez l’essai sur plaquette d’expérimentation, vous remarquerez certainement une légère dérive de la valeur calculée théoriquement. Cela est tout à fait normal. En effet, les resistances  ont une certaine tolérance sur leur valeur ( pourcentage de précision). De même, la tension d’alimentation d’une batterie de 9 Volts ne sera pas strictement égale à 9 Volts.